Des conseils pour réaliser un crépis

Faisant partie des travaux de maçonnerie les plus importants, le crépi peut être réalisé par un particulier à condition que celui-ci détienne les compétences requises pour la tâche. Il est à préciser qu’il s’agit d’une étape très technique de la construction ou de la rénovation des façades. Ce qui implique qu’un savoir-faire particulier est indispensable. Dans le cas où le sujet vous intéresse et que vous envisagez de réaliser ce travail, nous avons quelques conseils pratiques à vous fournir. Toutefois, dans le but de réussir impeccablement votre crépissage, vous devez tout de même songer à engager un professionnel.

Crépir les murs, ce que cela signifie

Dans le cadre des travaux de construction (vers la finition) et de la rénovation, les maçons ne peuvent pas s’échapper du crépi. Il s’agit de cette étape qui consiste à appliquer une couche de mortier ou de plâtre (ou d’autres matériaux) sur le mur. Lors d’un ravalement, cette technique est indispensable afin d’améliorer l’étanchéité des murs, mais cela permet également d’offrir une nouvelle apparence aux façades. Le crépi peut être appliqué à l’intérieur tout comme à l’extérieur de la maison. Il existe plusieurs méthodes pour réaliser ce travail, mais tout dépend des experts qui s’en occupent et des exigences des propriétaires. Toutefois, les deux parties peuvent trouver une entente pour un meilleur agencement de la façade. Ainsi, les spécialistes peuvent suggérer les propriétaires sur la meilleure option à prendre ou corriger leurs suggestions.

Qui peut réaliser le crépi ?

Étant donné qu’il s’agit d’une mission qui demande beaucoup de techniques, il doit normalement être effectué par un maçon qualifié. Par contre, dans le cas où le propriétaire de la maison possède des compétences en la matière, et qu’il maitrise les règles d’art de la maçonnerie, il peut être considéré comme apte à accomplir cette tâche. Par ailleurs, il est à souligner que, si certaines étapes du travail ne sont pas correctement accomplies, une défaillance peut se présenter au niveau des murs. Ce qui implique que l’assistance d’un professionnel est requise, même dans ce cas. Pour ce faire, vous devriez commencer par établir les dépenses pour une auto construction et les comparer à celles d’un engagement avec un artisan. Le mieux serait alors de demander un devis et d’effectuer un comparatif bien étudié. À ce titre, sachez que nombreux sont les professionnels qui proposent un devis gratuit sans forcément aboutir à un contrat d’engagement.

Des conseils pour réaliser un crépis

Les étapes à suivre pour la réalisation

Plusieurs étapes sont à suivre pour réussir à crépir les murs. Dans un premier temps, il est indispensable de bien préparer la surface à crépir. En l’occurrence, il faudra passer par un nettoyage et un dégagement des murs dans le but de les rendre lisses et propres. En réalité, le crépi doit être appliqué sur un béton brut. Une fois que cette surface a été bien nettoyée, vous allez continuer l’opération en préparant un enduit de ciment. Toutefois, ce dernier n’est pas obligatoire si vous n’avez pas besoin que la façade soit épaisse. Par la suite, si vous avez acheté du crépi qui nécessite encore de la préparation, vous devez encore en créer un. Pour ce faire, vous allez simplement mélanger le sable, le ciment et l’eau afin d’obtenir le mélange voulu. L’idéal serait d’équilibrer (50/50) le volume de ciment et de sable utilisés.

Dans le cas où vous n’avez pas la possibilité d’accéder à cette solution, vous pouvez acheter directement du crépi prêt à l’usage qui se vend au m2.

Une fois le crépi prêt et le mur nettoyés correctement, vous allez humidifier le mur avant d’appliquer le crépi. La technique idéale pour étaler le crépi est de procéder du haut vers le bas. Ainsi, vous ne risquerez pas de créer des poches d’air dans le mur. En utilisant une taloche ou une truelle, commencez par appliquer une large couche de crépi que vous allez étaler progressivement par la suite. Afin de faciliter votre tâche, il serait mieux de travailler de m2 en m2. C’est ainsi que vous pourrez boucher les espaces creux entre les murs ou les parpaings.

Pour la finition, vous devez attendre que le crépi soit bien ferme, mais encore humide, avant de lisser le ciment et créer l’effet que vous recherchez.